Aucune journée ne se ressemble, il y a les jours noirs où dès le début on sait que ça n'ira pas, les journées simples et agréables, et puis celles qui se compliquent au fil des heures ...

Bref ce n'est jamais pareil, aussi j'ai eu envie de vous raconter une journée type, vous faire partager leur vie, mais aussi essayer de faire comprendre à certains enfants le travail que représente le fait d'avoir des animaux. 

Je reçois régulièrement des courriers me disant : "J'aimerai avoir plein d'animaux comme vous", ou bien "plus tard j'aurai pleins d'animaux" .. je souris .. La journée que je vais vous raconter ne sera pas noircie ni embellie mais vraiment dans la moyenne de ce qui se passe chez nous. Cette journée parle exclusivement de mon activité avec mes animaux et non professionnelle ni personnelle.Cette journée type n'a rien d'extraordinnaire et est le lot quotidien des personnes qui ont des animaux, prendre des animaux est un travail de tous les jours, toute l'année, que l'on soit en forme ou pas, que l'on ait un travail extérieur ou pas, l'entretien, les soins prennent beaucoup de temps, et bien souvent se sont des séries, 1 tombe malade et est rejoint par un autre, et tout ce temps ne doit pas annuler ce qu'il faut faire tous les jours, mais s'inclure dans la journée.

Etre parmi eux est un pur bonheur, quand je les vois en pleine santé et heureux ça me suffit, je ne demande rien d'autre.
C'est un choix de vie, et je ne regrette pas, je doute quelques fois quand la maladie, la mort vient nous toucher, mais il suffit d'un regard, d'une caresse et je me dis : "Comment je pourrais vivre sans eux ?"


Le matin

Entre 5h30 et 6 heures je me lève, déjà 3 chats sont en attente, Patau en tête qui veut vite aller voir ce qui s'est passé dehors pendant la nuit, sa soeur La Crevette qui veut monter au grenier et un autre pas toujours le même qui a envie de prendre l'air plus tôt que d'habitude, les 7 ou 8 autres chats dorment paisiblement. Pépette fait des roulés/boulés dans son panier, le matin pour elle est signe de joie, de bonheur, Nina se lève de plus en plus difficilement malgré les soins, nous entrons dans la cuisine tous ensemble où Belle a passé la nuit, seule. Le sol est recouvert de journaux, car Belle s'oublie un peu partout, et comme elle ne voit rien, elle piétine. Pourquoi la cuisine ?  car au moindre mouvement qu'elle ressent elle se lève et suit l'animal ou la personne, et la nuit les chats bougent tout le temps, et après elle met des heures à se rendormir,en étant dans une pièce calme elle trouve le repos plus facilement et je m'évite du travail, car elle sèmerait ses "cadeaux" dans toute la maison et en piétinant en mettrait partout, je ne vous fais pas de dessin ? Tout le monde a compris ? Argh !!!




Je m'empresse d'ouvrir la porte pour que personne ne piétine les cadeaux de Belle, régulièrement Garfield passe entre les pattes de tout le monde, il choisit de dormir dans son écurie. Pendant que les chiennes font leur tour, je nettoie, donne à manger à Garfield, les chiennes grattent à la porte ... Tous les matins depuis l'arrivée de Pépette quelques Frolics sont donnés, et ça impossible d'oublier, Pépette danse dans un des paniers de la cuisine, Nina assise attend patiemment sa poignée, une fois avalée, Pépette court dans le salon rejoindre son lit et finir sa nuit, Belle commence à tourner virer sans but, Nina assise près de moi attend que je finisse mon petit déjeuner. Vers 7h15 je file aux chèvres et aux poneys (dès le printemps j'y vais plus tôt), accompagnée de Nina, là j'ouvre aux poules, deux sont déjà en attente devant leur porte, les chèvres se lèvent, s'étirent baillent, Cybelle ronronne, Bebert régulièrement couché entre les pattes de ses deux copines se lève et baille, Opaline frémit sachant que ses granulés vont enfin lui être donnés.


En général je prépare le petit déjeuner des poneys en premier, puis je fais le mélange pour les chèvres, chargées des 4 gamelles et d'un récipient de blé pour les poules je vais servir tout mon petit monde, Nina fait le "singe" dans la paille, une poule me passe dans les jambes elle file pondre je ne sais où, elle est pressée et cocotte fort pour dire son mécontentement, un chat (suzon, pupuce, réglisse au choix) est perché sur une meule de foin et observe. Je remets de l'eau au chèvres du foin au poneys, je flatte et "biche" tout le monde, regarde si tous vont bien, je referme les lumière et je leur dit : " A tout à l'heure", je quitte l'écurie très silencieuse, le petit déjeuner est sacré !


Depuis peu, je file à l'infirmerie des tourterelles où une poule moins en forme y dort, je la remet en liberté dans la pièce, et je rentre. Dans le salon rien a bougé, il y a une boule de poil sur chaque fauteuil et souvent dans le canapé, ils respirent tous à l'unisson, paisibles, je n'ouvre pas les volets ! Nina se recouche pendant que je lui enlève toute la paille qu'elle a ramenée.



Armée d'un café, je file sur mon ordinateur lire les messages et je profite du calme pour rendre visite à certains sites. Une pause sans bruit, sans mouvement la seule de la journée, tout est calme même dehors.

(ne me demandez pas ce que Nina a trouvé, je préfère ne pas le savoir !!!)

Dès que le jour est levé, dehors on entend les tourterelles chanter, et Chouchou le corbeau commence ses vocalises, imitations de miaulement, de cris de poules, hurlement de corbeau il a un répertoire de plus en plus grand et une voix de plus en plus forte.  Je vais voir les petits malades à l'infirmerie, la poule et son endive du matin, les deux bébés pigeons qui seront relâchés au printemps, le pigeon handicapé qui est là depuis 4 ans, 4 tourterelles pas très en forme une est aveugle, une respire mal, un mâle vieux qui ne peut plus vivre avec d'autres sans risquer l'arrêt du coeur, et puis une qui est née en cage et qui vit avec la petite aveugle, puis les tortues, je change l'eau à tout le monde et donne des graines, je remplis des casseroles de graines, je bourre mes poches de boules de graisse et chargée de tout cela plus un arrosoir je vais en premier remplir les mangeoires des oiseaux et mésanges, remettre les boules de graisse et changer l'eau, je file après où sont les tourterelles je change l'eau et je donne des graines. Je repars à la maison préparer l'assiette de Chouchou le corbeau, là je coupe des Frolic en petits morceaux, je mets de la boite à chat dans une assiette et deux tranches de brioche, je repars voir Chouchou qui ne copine toujours pas, je me dépêche car il me fait comprendre que je n'ai rien à faire chez lui. Je ressors et là je peux enfin l'observer.
Vers 10h , certains chats sortent par la chatière ou demandent qu'on leur ouvre la porte, le chassé-croisé va commencer et finir à la fermeture définitive de la maison ...

La maison commence à bouger, Belle qui a pu se rendormir se réveille et va faire les 100 pas jusqu'a ce que son repas soit servi. Je repars accompagnée de Pépette souvent, et Nina tout le temps à l'écurie, où une petite éducation pour Opaline a été mise en place avec l'aide d'une pro. Ma Line est dehors en général, je l'appelle. Toute contente elle arrive en courant suivie de Bébert, là il faut faire vite et dire à Bébert "chacun son tour mon pépère", il secoue le tête de droite à gauche, pas content mon p'tit loup !

Je fais rentrer Opaline l'attache à un poteau, et c'est parti pour l'apprentissage, donner les sabots sans geste d'humeur, se laisser brosser sans bouger, rester seule attachée au boxe pendant que je vaque dans l'écurie, à donner de la paille et du foin aux chèvres, à chercher les oeufs des poules, bonne fifille, Opaline se prête avec plaisir, son oeil joyeux brille, elle m'observe, et à chaque fois que l'exercice est réussi la récompense (pain, biscotte, granulés...) arrive. Elle aime qu'on lui apprenne des choses, elle aime qu'on la manipule, qu'on s'occupe d'elle, un amour d'Opaline, j'ai une chance incroyable, je ne suis pas douée plutôt maladroite la brosse ou le cure sabot tombe régulièrement, et Opaline attend sans broncher que j'arrive à faire l'exercice sans me tromper, bientôt c'est elle qui me donnera une récompense si j'y arrive du premier coup !!!!

Je relâche Opaline, referme la porte et nettoie le boxe, quelques brouettes plus tard, je rouvre et laisse le choix aux poneys d'être dehors ou dedans, si le temps le permet je sors les chèvres. Je nettoie la maison des poules, en me faisant traiter de tous les noms par une d'entre elle qui a choisit (merci) de pondre où il le faut ! je change l'eau des pigeons et des poules, je remets du blé au canard, Pépette fait la folle son estomac vient de lui indiquer qu'il est 11h30 et qu'elle va manger !



Je prépare les 3 gamelles des chiennes, donne à manger à 1 ou 2 chats qui attendent dont Garfield gros bidon. Il fait beau je laisse la porte ouverte et quelques poules viennent se coucher sur le pas de la porte. Je donne à manger (enfin !!!) aux chiennes sous surveillance car Nina aurait tendance à jouer de son autorité pour finir toutes les gamelles !!! Une fois avalées, les 3 chiennes partent ensemble faire leur tour, je vais mettre la poule malade dehors pour qu'elle profite du soleil. Je file à l'écurie donner du foin et vérifier l'eau.

page suivante : L'après midi et le soir !


Création Automne lamaisondesanimaux.net -